Comment gérer mes mots de passe ?

L’informatique existe depuis plus de 50 ans, mais la sécurité de la plupart des services numériques se tient encore sur un concept banal et simple : les mots de passe. Il est douloureux à gérer, facile à oublier, facile à être victime d’erreurs de frappe, et beaucoup d’entre vous veulent qu’il meure. Bien qu’il soit compliqué de gérer ses mots de passe entre les différentes plateformes et l’accès au cloud, le logiciel vous facilite la tâche en mémorisant les mots de passe pour vous en utilisant le gestionnaire de mots de passe. Suivez les conseils d’experts en sécurité informatique pour créer des mots de passe différents, longs et complexes.

Mnémotechnique : la méthode à pari risqué

Certaines personnes décident de ne jamais stocker leurs mots de passe nulle part, mais adoptent une méthode mnémotechnique. Par exemple, vous pouvez commencer avec un mot de passe de base dont vous vous souviendrez sûrement, et vous adapterez chaque compte utilisateur en appliquant un algorithme de mot de passe. Exemple : Mot de passe = [Code secret] + [Dérivé du nom du service Web]. Il est vrai que vous obtiendrez un mot de passe complètement différent, mais l’utilisation d’un dispositif mnémotechnique crée un risque que les pirates le découvrent un jour. S’il parvient à obtenir quelques mots de passe (malheureusement, les bases de données mal sécurisées ne sont pas rares), il peut deviner la logique utilisée, détruisant ainsi tous les autres mots de passe dans le navigateur, ce qui est une solution au problème. Vous pouvez cliquez sur passwordmanager.info pour plus d’informations.

Navigateurs : Solutions à éviter

Si vous avez plusieurs mots de passe à gérer, votre ordinateur portable sera rapidement submergé. Ensuite, il faut se tourner vers le logiciel. Les navigateurs aussi permettent d’enregistrer les mots de passe, mais les mots de passe ne sont pas toujours stockés cryptés. Toute personne qui visite votre espace de travail peut voler tous vos mots de passe. Pour une sécurité optimale sur votre navigateur, vous devez créer un compte utilisateur pour Firefox, Chrome ou Edge.

En effet, l’avantage est que le navigateur en général peut renseigner automatiquement le mot de passe sur les différents site Web auquel vous êtes connecté. Le problème est que vous vous fierez à ce navigateur. De plus, cela ne résout pas le problème de la saisie des mots de passe sur les applications, qu’elles soient mobiles ou non. Les fonctions fournies par le navigateur ne sont pas très bonnes non plus. Bref, ce n’est pas le bon choix.

Gestionnaire de mots de passe : Un long chemin à parcourir

Si vous devez choisir un logiciel, il est préférable de vous tourner vers un éditeur dédié dont la tâche principale est la gestion des mots de passe. Il existe de nombreuses solutions sur le marché, mais les principes sont fondamentalement les mêmes. Ce n’est rien d’autre qu’une base de données, cryptée et protégée par un gestionnaire de mot de passe. Puis, il y a une série de fonctions : synchronisation automatique entre des différents appareils à l’aide du cloud, génération automatique par de nouveaux mots de passe, remplissage automatique des formulaires en ligne à l’aide d’extensions de navigateur, examen de la qualité des mots de passe utilisés, alarmes de mise en danger, enregistrement des notes cryptées.

De plus, les méthodes de tarification sont pareillement diverses. Tous fournissent généralement des versions gratuites pour un nombre limité d’appareils ou d’enregistrements. Pour aller plus loin, il faut mettre les mains dans les poches. Un seul est totalement gratuit, et c’est le logiciel open source KeePass (et la version non officielle de la communauté KeePass). Malheureusement, il n’est pas aussi facile à comprendre. Les marques les plus connues sont LastPass, 1Password, Bitwarden et Dashlane. Le meilleur moyen est d’en essayer quelques autres, puis de choisir celui qui vous convient le mieux.

Digitalisation d’entreprise : faire appel à des experts en ligne
Conseils pour acheter un kit piéton Samsung de qualité