Quelle place pour la VR dans la formation ?

Employé en formation avec casque de réalité virtuelle

À l’heure où les solutions de dématérialisation sont au cœur de tous les enjeux, la formation en réalité virtuelle se voit accorder plus d’attention que jamais. D’abord cantonnée au monde du jeu vidéo, la fameuse VR s’invite progressivement dans de nombreux secteurs, y compris jusque dans les salles de classe où elle permet d’adopter une approche plus active de l’enseignement. L’apprentissage immersif y représente en effet une proportion accrue et apparaît désormais comme une alternative à la fois ludique et d’une grande efficacité aux cours magistraux.

La formation en réalité virtuelle modifie les codes de l’enseignement

Le secteur de l’éducation s’intéresse à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée depuis déjà plusieurs années, en particulier aux États-Unis. Dans l’hexagone, la formation en réalité virtuelle commence aussi à remporter une grande adhésion, notamment de la part des entreprises qui l’emploient pour entraîner leurs collaborateurs dans les conditions du terrain. Ce qui fait toute l’originalité et l’efficacité de cette solution, c’est le caractère hautement réaliste des situations d’apprentissage sans aucune des contraintes matérielles, géographiques ou sécuritaires habituellement indissociables de tels ateliers. Vous pouvez voir ici comment se présente un campus virtuel et quelles sont ses applications concrètes.

L’immersive learning — la technique immersive à l’œuvre dans la formation en réalité virtuelle — permet d’inscrire l’enseignement dans un paradigme très différent de celui proposé par les méthodes traditionnelles. Les élèves y sont en effet transportés dans un cadre dématérialisé interactif au sein duquel leurs actions engendrent les mêmes conséquences que dans le monde réel. En d’autres termes, il est possible d’imaginer ses scénarios et simulations pour leur faire découvrir des civilisations disparues et des lieux professionnels, mais aussi des équipements qu’ils doivent apprendre à manier. Car dans un univers virtuel, les erreurs se traduisent par une prise de conscience de l’apprenant et non par un accident parfois dangereux. Concrètement, chacun peut s’entraîner à opérer un outillage complexe sans craindre les effets d’une mauvaise manipulation. Apprendre à reproduire les gestes professionnels en les réalisant sans le moindre stress permet une assimilation aussi sereine qu’efficace.

Grâce à la formation en réalité virtuelle, les formateurs peuvent s’éloigner de l’enseignement théorique et se concentrer sur la pratique. Pour autant, ils ont la certitude que les notions importantes sont amenées selon une logique pédagogique aboutie et disposent même de moyens d’une grande fiabilité pour tester les élèves. Le format se prête en effet particulièrement bien à l’évaluation de compétences nouvellement acquises.

Vers une mutation des méthodes d’apprentissage ?

Le processus de transformation digitale, enclenché il y a déjà plusieurs années, s’est accéléré de manière exponentielle au cours de l’année 2020. La formation en réalité virtuelle s’inscrit tout à fait dans cette mouvance, puisqu’elle repose sur des outils numériques qui, justement, affranchissent les élèves de toute contrainte géographique. Équipés d’un casque VR ou via un simple ordinateur ou tablette, les participants accèdent à l’espace de formation depuis n’importe où. Ils peuvent par ailleurs y communiquer avec d’autres utilisateurs pour un apprentissage basé sur la collaboration.

Pour les organismes de formation, cette solution peut être déployée à moindre coût, puisque n’importe quel environnement peut être recréé sans y dédier de lieux ou d’équipements physiques. Elle possède également l’avantage de présenter une scalabilité pratiquement infinie. Une fois les modules développés, tous les apprenants qui en ont besoin peuvent y accéder, et ce, qu’ils se trouvent eux-mêmes sur le site ou à l’autre bout du monde.

Les technologies de pédagogie active sont parfaitement en phase avec les objectifs de sécurité en matière de formation. Ainsi, l’éducation en VR contribuera à former de jeunes professionnels tout à fait conscients des risques liés à leur métier et réduira le nombre d’accidents dans de multiples secteurs.

Comment gérer mes mots de passe ?
Digitalisation d’entreprise : faire appel à des experts en ligne